Vous êtes ici : Accueil » Centre de Valorisation Energétique » Le traitement des OMR

Le traitement des OMR

Que deviennent nos déchets une fois collectés ?

Les camions de collecte déversent les déchets dans la fosse
Un opérateur actionne le grappin
Le grappin alimente le four en déchets
Le four incinère les déchets
Le Groupe Turbo Alternateur produit de l'électricité
Circuit de refroidissement
Tas de mâchefers

Les camions de collecte des déchets des ménages, des commerçants, des artisans, des PME et des administrations, entrent sur le site.

Ils sont contrôlés pour vérifier qu’ils ne transportent pas de déchets radioactifs puis sont pesés grâce à un pont bascule avant de se déverser dans la fosse.

Le grappin alimente en déchets les trémies des fours. Par gravité, les fours sont chargés et la régulation de la quantité de déchets est réalisée au moyen d’une table d’alimentation équipée d’un poussoir.

Lors de la combustion, les déchets libèrent des gaz chargés en énergie et en polluants. L’énergie est récupérée sous forme de vapeur grâce à une chaudière et est ensuite transformée en électricité au moyen d’un groupe turbo-alternateur (GTA).

La pollution des gaz est traitée sous deux formes :

  • Un électro filtre qui capte les poussières en suspension, 
  • Un système de traitement gazeux qui injecte du bicarbonate de soude et du charbon actif « bicar » dans les gaz issus de la combustion des déchets.

Ce système de traitement gazeux composé d’un broyeur à bicar et d’un filtre à manches captant les particules de bicar permet de neutraliser les acides contenus dans les gaz.

En fin de parcours ceux-ci sont analysés en continu suivant la réglementation en vigueur.

Ces analyses permettent de réguler automatiquement le système de traitement gazeux.

En fin de combustion des déchets ménagers et assimilés, la partie minérale (mâchefers) est éteinte dans un puits à mâchefers rempli d’eau.
Ces minéraux sont stockés et envoyés pour traitement sur la plateforme de valorisation à la société RECYDEM. Il en ressort 21% du tonnage entrant.

Enfin, le CVE produit des Résidus d’Epuration des Fumées d’Incinération des Ordures Ménagères (REFIOM) qui sont des particules solides contenues dans les gaz de combustion captés par les électro filtres et les filtres à manches.

En moyenne, les REFIOM représentent 3,3% du tonnage entrant.
Ils sont traités dans les mines de sel en Allemagne et pour cela il est nécessaire d’obtenir des autorisations de transport trans-frontalier, délivrées par les services des différents états traversés.
Ils sont utilisés comme matériaux d’étaiement dans les mines de sel (valorisation matière 100%).

Vue générale de l'usine